Publié le

Justorum animae…

Justorum animæ in manu Dei sunt, et non tanget illos tormentum malitiæ:
Visi sunt oculis insapientium mori,
illi autem sunt in pace.

Livre de la Sagesse 3, versets 1-3

« Mais les âmes des justes sont dans la main de Dieu ;  aucun tourment n’a de prise sur eux.
Aux yeux de l’insensé, ils ont paru mourir ; […]
[…] mais ils sont dans la paix. »

Publié le

With droopings wings…

With drooping wings you Cupids come,
To scatter roses on her tomb,
Soft and Gentle as her Heart
Keep here your watch, and never part.

Dido and Æneas, Acte III Mvmt. 39, sur un livret de Nahum Tate (1652-1715)

« L’ aile basse, Cupidons, venez, et répandez des roses sur sa tombe,
tendres et délicates comme son cœur, veillez ici et ne partez jamais. »

Publié le

Jehova, quam multi sunt hostes mei…

Jehova, quam multi sunt hostes mei, quam multi insurgent contra me,
quam multi discount de anima mea, Non est ulla salus isti in Deo plane.
At tu, Jehovah, clypeus esccirca me. Gloria mea, et extollens capital meum.
Voce mea ad Jehovam clamamti, respondit mihi e monte sanctitatis suæ maxime.
Ego cubui et dormivi, ego expergefeci me, quia Jehovah sustentation me.
Non timeo a myriadibus populi, quas circum disposuerit metatores contra me.
Surge Jehovah, fac album me, Deus mi. Qui percussistei omnes inimicos meos maxilliam, dentes improborum confregisti.
Jehovah est salus super populum tuum, sit benedictio tua maxime.

Psaume 3 (dans la numérotation de la King James Version)

« O Éternel, que mes ennemis sont nombreux ! Quelle multitude se lève contre moi ! Combien qui disent à mon sujet : plus de salut pour lui auprès de Dieu !
Mais toi, ô Éternel ! Tu es mon bouclier, tu es ma gloire, et tu relèves ma tête. De ma voix je crie à l’Éternel, et il me répond de sa montagne sainte.
Je me couche, et je m’endors ; je me réveille, car l’Éternel est mon soutien. Je ne crains pas les myriades de peuples qui m’assiègent de toutes parts.
Lève-toi, Éternel ! Sauve-moi, mon Dieu ! Car tu frappes à la joue tous mes ennemis, tu brises les dents des méchants. Le salut est auprès de l’Éternel : que ta bénédiction soit sur ton peuple ! »

Publié le

Remember not, Lord, our offences…

Remember not , Lord, our offences, nor the offences of our forefathers; neither take thou vengeance of our sins: spare us, good Lord, spare thy people, whom thou hast redeemed with thy most precious blood, and be not angry with us for ever. Spare us, good Lord.

Litanie du Book of Common Prayer

« O Seigneur, ne te souviens point de nos péchés, ni du péché de nos pères ; et ne prends point vengeance de nos iniquités : pardonne-nous, ô Seigneur, pardonne à ton peuple que tu as racheté par ton sang précieux, et ne sois point irrité contre nous à jamais. Pardonne-nous, ô Seigneur. »

 

Publié le

I was glad when they said…

I was glad when they said unto me: we will go into the house of the Lord.
For thither the tribes go up, e’en the tribes of the Lord, to testify unto Israel and to give thanks unto the name of the Lord.
For there is the seat of judgement, e’en the seat of the house of David.
O pray for the peace of Jerusalem: they shall prosper, that love thee.
Peace be within thy walls and plenteousness within thy palaces.
Glory be to the Father and to the Son and to the Holy Ghost, as it was in the beginning, is now and ever shall be, world without end. Amen.

« Je suis dans la joie quand on me dit : allons à la maison de l’Éternel !
C’est là que montent les tribus, les tribus de l’Éternel, selon la loi d’Israël, pour louer le nom de l’Éternel.
Car là sont les trônes pour la justice, les trônes de la maison de David.
Demandez la paix de Jérusalem. Que ceux qui t’aiment jouissent du repos !
Que la paix soit dans tes murs, et la tranquillité dans tes palais !
Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen »

Psaume 122, versets 1, 4, 5, 6 et 7

 

Publié le

Ô Lord, wilt Thou ?

Dans notre prochain programme, nous allons implorer l’oubli pour nos péchés et louer le nom de l’Éternel en anglais. Nous pleurerons Didon, les ailes basses, et battrons des mains avec force cris de joie pour célébrer Jacques II et sainte Cécile.

Pour en savoir plus sur les pièces que nous chanterons en concerts en avril et mai, suivez le fil !

Vendredi 26 avril 2019
Cathédrale de Saint-Malo

Samedi 11 mai 2019
Charenton-le-Pont

Voute gothique de l'abbaye de Westminster
Voute gothique de l’abbaye de Westminster
Publié le

Où est passé le romantisme…

Non, il n’a pas disparu. Il vous invite au concert : nos affiches rappellent aux Charentonnais que nous serons heureux de les retrouver, fidèles, à notre concert commenté de samedi prochain.

affichage municipal

Cette photo illustre aussi le résultat de tout le travail effectué par notre « quartier Communication » : du choix du visuel (longuement débattu) en passant par la maquette de l’affiche (à gauche ou à droite le nom du compositeur ?), jusqu’au dépôt en mairie pour installation dans les espaces réservés.

Car « on chante aussi avec ses mains », dit notre projet, et nous faisons « tous autre chose que chanter pour pouvoir tous chanter ». Bravo le quartier Comm’ !

 

Publié le

Réclame pour nos amis

Concert de Marianne Guengard

Marianne Guengard, qui nous fera travailler et nous dirigera cette année dans un programme de musique sacrée anglaise (de Purcell à Britten) dirige l’ensemble Opus 96. Celui-ci se produit à Paris dans un concert « De larmes et de joie ».

Bach, Schütz, Schein, motets baroques allemands
Samedi 23 février à 20 h 30 à l’église évangélique baptiste
123 avenue du Maine, Paris 14e

Ensemble vocal de Poitiers Opus 86
Direction : Marianne Guengard
Orgue : Lucille Chartrain

Tarif plein : 12 €
Tarif réduit : 9 €
Réservation : ensemblevocalopus86@gmail.com

Affiche

 

Publié le

Romantisme en Europe

Chers amis mélomanes,

Notre prochain concert aura lieu le samedi 16 février à la chapelle de Conflans de Charenton-le-Pont.

Nous reprenons notre tour d’Europe là où nous l’avons arrêté en  juin dernier sous le signe, cette fois, de la musique romantique. Partant de l’Italie avec Verdi, nous chanterons deux pièces sacrées, le Pater Noster et le redoutable Ave Maria sur une gamme énigmatique. Nous remonterons ensuite plus au Nord, vers l’Allemagne avec le Requiem à quatre voix de Rheinberger et jusqu’en Bohème, dans le royaume de la nature décrit par Dvořák.

Ce concert sera commenté par Philippe Cathé.

Nous serons heureux de vous revoir à ce concert. Venez donc nous écouter !affiche