Publié le

Le discriminant frisson musical

Avez-vous déjà ressenti une curieuse sensation au niveau de votre moelle épinière, à l’écoute d’une pièce interprétée par l’ensemble Claudio Monteverdi ? Si oui, les qualités indéniables du chœur y jouent bien sûr un grand rôle, mais la science nous oblige à considérer que ce serait (aussi) une histoire de cerveau.

Cette manière singulière de se laisser submerger par certains morceaux de musique dépendrait de la connexion particulière existant entre certaines parties spécifiques du cerveau.

Le podcast de la chronique 116 de La Tête Dans Le Cerveau (Christophe Rodo) : Le discriminant frisson musical

Le discriminant frisson musical (chronique 116)