Tournée dans le Morvan de l’ECM : Francis Poulenc, a cappella

Les 8, 9 et 10 juillet 2016, en collaboration avec le Chœur de Chambre d’Île-de-France, l’Ensemble Claudio Monteverdi, en séjour dans le Morvan à la maison du Beuvray, s’est produit en concert quatre fois, à Saint-Léger-sous-Beuvray, à Anost, et à Autun.

Anost était le village d’origine de la nourrice de Francis Poulenc,
Marie-Françoise Lauxière, née Pastour. Le compositeur a toujours gardé beaucoup d'affection pour celle qui l'a élevé. C'est en sa mémoire mais aussi par goût pour les paysages de la région (« J’ai sur ma cheminée une photo d’Autun comme d’autres ont celle d’une femme aimée. ») qu'il passe à Anost les mois d'août 1937 et 1938. Il y compose la Messe en sol, dédiée à la mémoire de son père et inspirée par l'architecture romane et les sculptures de la cathédrale d'Autun, et prépare le programme de ses tournées avec le baryton Pierre Bernac.

Aujourd’hui, la municipalité d’Anost entretient le souvenir d
es liens particuliers de Francis Poulenc avec le Morvan, connus notamment grâce au méticuleux travail d'enquête de Jean Liger (lien).

L’ECM et le CCIF se sont produits l’après-midi du samedi 9 juillet en concert à la maison du patrimoine oral d’Anost et le soir dans l’église du village. Nous avons également animé les rues d’Anost par une promenade musicale.

C’est lors de cette série de concerts, avec celui du vendredi à la maison du Beuvray à Saint-Léger-sous-Beuvray et celui du dimanche à Autun (salle Colonel Lévêque à la mairie), que nous avons interprété le programme le plus étendu de la saison, avec la majeure partie des œuvres pour chœur a cappella de Poulenc.

Même après ce point culminant de la saison 2015-2016, nous n’abandonnons pas Francis Poulenc -- l’ECM entend faire vivre un répertoire au-delà des objectifs liés à un projet de concerts particulier, et en
2016-2017, « Figure humaine » reste à notre programme d’œuvres pour double chœur.

2016-07-09 08.46.44
La maison du Beuvray (Saint-Léger-sous-Beuvray).