Francesca Bonato
Danseuse et chorégraphe
Née à Bologne, Francesca Bonato suit un cursus d’études littéraires et artistiques à l’Université des Arts, Musique et Spectacles. Après une formation professionnelle en danse classique, jazz et contemporaine à Florence, elle obtient le diplôme d’enseignement à l’Université de la danse Scapino (Amsterdam), ainsi que l’équivalence du D.E. en France. Elle s’installe à Paris en 1995 et se nourrit de la collaboration avec des chorégraphes aux univers puissants et variés tels que Blanca Li, Brigitte Dumez et Pedro Pauwels, dont elle est d’abord interprète et puis assistante. En développant son propre univers chorégraphique, elle s’ouvre avec enthousiasme à de nouvelles aventures artistiques dans le milieu du cirque, de la comédie musicale et de l’opéra. Il en suit la création de pièces de danse contemporaine (Cursum Perficio, Arse) et l’intense collaboration à des créations d’opéra. Elle signe la chorégraphie des Aventures du Roi Pausole de Honegger, mise en scène par la Péniche Opéra (Paris Opéra Comique, Toulon, Nice 2004) et du Concert d’Orphée pour Carpe Diem (Paris 2004). Elle collabore à la mise en scène de Mireille Larroche pour les Cantates de Bistrot de la Péniche Opéra (Paris). En 2005 elle signe la chorégraphie de l’opéra sur la vie de Marie-Madeleine, pour la mise en scène de Yves Coudray (Marseille). En 2006, elle crée les chorégraphies de Ô bonheur des dames et interprète la pièce Rouge derrière les yeux de Brigitte Dumez, où le corps et la voix sont mis en jeux avec des performances acrobatiques.


Philippe Cathé
inconnu
Conférencier
Philippe Cathé est professeur de musicologie à la Sorbonne. Ses recherches historiques abordent l’un des âges d’or de la musique française, de Fauré à Debussy, de Ravel à Poulenc et Milhaud (fin du XIXe et début du XXe siècle). Il a consacré de nombreux articles à la musique de cette époque et, en particulier, deux livres à des compositeurs très différents : Claude Terrasse et Charles Koechlin. Il aime partager sa passion de la musique avec un large public et poursuit des partenariats de longue date avec France Musique, l’Orchestre National de Lyon, le théâtre de l’Athénée et, pour la troisième saison, l’Ensemble Claudio Monteverdi.



Marie-Claire Cottin

Professeur de technique vocale
Professeur de chant honoraire à l’Haÿ-les-Roses, Marie-Claire Cottin a assuré à l’ARIAM Île-de-France la préparation au DE des professeurs de chant et des chefs de chœur ainsi que la formation vocale et pédagogique de ces derniers. Sur ces mêmes sujets, elle est intervenue dans un grand nombre de Centres Polyphoniques de l’hexagone (Missions Voix actuelles).
Après des études de musique très complètes (piano, orgue, harmonie et chant), Marie-Claire Cottin se consacre tout d’abord à la direction de chœur. Pendant cette période, elle intervient également comme soliste dans d’autres ensembles avec lesquels elle réalise concerts et enregistrements.
A partir de 1980, grâce à ses rencontres régulières avec Christine Castelli, puis Richard Miller et Margreet Hoenig, ses activités s’orientent définitivement vers la pédagogie du chant.


Stefan Früh
Baryton
Il fait ses premières classes de musique dans les maîtrises protestantes allemandes, en participant aux oratorios de l’époque vénitienne jusqu’à Stravinsky et Arvo Pärt, l’apprentissage du violoncelle et du piano complétant cette formation. Après son baccalauréat, il s’installe à Paris. La haute couture, les costumes de scène, les beaux arts et le chant lyrique deviennent ses objets d’étude. Diplômé de la chambre syndicale de la haute couture parisienne et de l’école Boulle pour le costume historique, il axe pourtant sa vie professionnelle sur le domaine de la musique.
Les Musiciens du Louvre, la Symphonie du Marais, le choeur Jacques Têtu, the Academy of Ancient Music, et aussi des chefs comme Kurt Masur, Michail Anguelov, Isaac Karabchevski, Marc Minkowski, lui permettent, dans des productions au théâtre du Châtelet, à l’opéra de Paris, au théâtre des Champs-Elysées, au festival de Salzbourg, d’approcher la musique baroque française comme la musique allemande classique et romantique.
Il enseigne également la déclamation française et le jeu de scène à de jeunes chanteurs solistes.

Marianne Guengard
Experte en direction de chœurs
Marianne Guengard a bénéficié de l’enseignement d’éminents musiciens, parmi lesquels Anne Quéffelec pour le piano, Philippe Caillard, Heinz Hennig, Edward Higgingbottom, Eric Ericsson pour la direction de chœur et Henri-Claude Fantapié pour la direction d’orchestre. Musicienne aux talents multiples, elle mène une carrière d’enseignante et de chef de chœur, au cours de laquelle elle a dirigé de nombreux ensembles différents. Elle enseigne la direction de chœur au CRR de Boulogne-Billancourt et dans différents organismes de formation musicale, ainsi que comme animatrice de stages. Ses réflexions et son expérience au sujet de la direction de chœur ont donné lieu à la soutenance d’une thèse de doctorat à l’université de Paris-Sorbonne.

Les Musiciens de Mademoiselle de Guise
MMG
Ensemble instrumental
L’ensemble « Les Musiciens de Mademoiselle de Guise », qui joue sur des instruments d'époque, a pour vocation de faire vivre, découvrir, et de transmettre l'immense patrimoine des musiques anciennes dans le contexte culturel d'aujourd'hui. Les musiciens qui le composent ont été formés par des institutions spécialisées de toute l'Europe. Chaque production est pour eux l’occasion de travailler au plus près du compositeur et de son contexte historique. Ainsi, sous la houlette de leur directrice artistique Laurence POTTIER, ils mettent en commun leurs compétences en matière de recherches sur la sonorité et la technique instrumentale, de découverte de nouveaux répertoires, de facture d'instruments, et d'interprétation des œuvres, leur ambition ultime restant le partage de l’émotion musicale avec le public.
Créé en 1996 par Laurence POTTIER, l'ensemble est basé en région parisienne. Ses membres sont, en fonction des projets, à géométrie variable (de 4 à 40 musiciens). Outre ses propres projets, l’ensemble est très souvent sollicité pour accompagner des chœurs d’adultes ou d’enfants. Ainsi naissent très souvent de très fructueux partenariats avec par exemple la maîtrise « La Perverie » à Nantes (Direction G. Gérard), le chœur Chorus 14 (Direction Dominique Sourisse) ou, comme dernièrement l’ensemble Claudio Monteverdi (Direction Christophe Grapperon).
www.mdeguise.com


Paul de Plinval
862c18faa6
Chef de choeur, chanteur
Titulaire des Certificats d’Aptitude de formation musicale et de chant choral, il est professeur au conservatoire de Versailles depuis septembre 2007. Formé à la direction de chœur à Paris, au Luxembourg avec Pierre Cao, il a suivi aussi pendant deux étés le Kurt Thomas Stichting aux Pays-bas ainsi que les master classes de Michel-Marc Gervais et de Frieder Bernius. Il a dirigé durant cinq années le chœur de l’armée française (choeur d’hommes professionnel) ainsi que le choeur de chambre de Paris de 2007 à 2013. Egalement chanteur, formé à Paris par Marie-Claire Cottin et à Strasbourg par Michèle Ledroit, il se produit comme membre d’ensembles vocaux ou en soliste dans le registre de contre-ténor. Actuellement il est membre de l‘ensemble Ars Vocalis.


Jorris Sauquet

Organiste

Après de sérieuses études pianistiques, Jorris Sauquet devient le disciple de Jacques Dussouil, titulaire du grand orgue de N-D de Royan, puis de Didier Ledoux à l’E.N.M. de La Rochelle. Il est admis par la suite au conservatoire national de région de Boulogne-Billancourt où il obtient notamment un premier prix d’orgue dans la classe de Pierre Farago en 1998 et ceux, à l’unanimité du jury, de clavecin (classe de Laure Morabito) et basse continue (avec Frédéric Michel) en 2001. Au concours Marcel Dupré de Chartres, il obtient une licence d’interprétation et de virtuosité, récompense suprême de ce concours.
Professeur de la ville de Paris, Jorris Sauquet est actuellement organiste titulaire des grandes orgues Cavaillé-Coll de N-D du Rosaire à Paris. Il se produit en soliste en France et en Allemagne sur des orgues prestigieux (cathédrales de Poitiers, Amiens, Monaco, Le Havre, Eglise de La Madeleine...) et en tant que continuiste. Il participe en ce moment à la production du malade imaginaire avec la Comédie Française, jouant sur scène au clavecin la musique de Marc-Olivier Dupin. Jorris Sauquet est également accompagnateur du chœur de la cité internationale de Paris. Il joue régulièrement avec orchestre et a déjà interprété le concerto de Poulenc, la 3
e symphonie avec orgue de Saint-Saëns, plusieurs concerti de Haendel…


Patrice Vanneufville
Pianiste
Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, Patrice Vanneufville a travaillé avec de grands maîtres du piano comme Pierre Pontier, Dominique Merlet, François-René Duchable ou Georges Cziffra.
Pianiste virtuose au parcours étonnant, Patrice Vanneufville a suivi un second cycle de physique fondamentale à l’université de Paris VII, tout en perfectionnant ses études au conservatoire, avant de choisir définitivement la scène musicale.
Passionné de musique de chambre et d’ensemble, il fonde notamment le « Trio Mondrian », en 1994, puis, en 2002, le « Duo Darius » spécialisé dans le répertoire piano-clarinette du 20
e siècle.
Dans ses programmes de concert ou de récital de piano, il se tourne volontiers vers les périodes romantique et moderne, vers des œuvres qui, sans aucun doute, révèlent au mieux « la puissance et la qualité de son d’un pianiste brillant au jeu nuancé et stylé ».
Parallèlement à ses activités de musicien, titulaire du certificat d’aptitude à l’enseignement spécialisé du Piano, Patrice Vanneufville est également professeur au Conservatoire Départemental du Val-Maubuée (77) et à celui de Palaiseau (91). Musicien, pédagogue, mais aussi administrateur, il est président de l’Ecole de musique Guy Candeloro (Lyon 8
e).